Le lieu de vie

Offrir un accompagnement global et diversifié

La personne accueillie a la possibilité de résider dans la ferme-maison, 24h sur 24, à l’année (sauf fermetures annuelles organisées avec les familles). Le vivre ensemble est au cœur du fonctionnement du lieu de vie.

Pour chaque personne, les modalités d’accueil sont définies au sein d’une convention ou d’un contrat qui précise :
– Les engagements de la structure.
– Les droits et les devoirs de la personne accueillie.
– Les aspects financiers.
– Les modalités de « rupture ».
Après discussion autour du projet de vie, des centres d’intérêts et des aptitudes des personnes reçues, des propositions concrètes d’activités sont décrites et validées par l’ensemble des protagonistes (personne accueillie, famille, représentant légal, éventuellement l’équipe médico-sociale).

                              

Tout accueil est le fruit de discussion collégiale, avec et dans l’intérêt de la personne accueillie. Le projet est construit de façon collaborative et doit permettre de juger du bien-fondé des activités et de l’accompagnement fourni par la structure. Le lien avec l’entourage de la personne accueillie doit être régulier. Ce contrat permet aux accompagnants/accueillants de prendre le temps de la réflexion sur la pertinence des actions menées.

Pour s’assurer qu’il puisse être adapté et bien accepté par la personne accueillie, la structure propose un accueil défini en 3 étapes successives :

  • Une première rencontre entre la personne accueillie, ses proches ou représentants et les accueillants permettant :
    – d’apprendre à connaître les aptitudes, les difficultés, les particularités physiques et comportementales de la personne accueillie.
    – de prendre conscience de son degré d’autonomie.
    – d’évaluer les attentes/ d’analyser les besoins de la personne demandeuse.
    – de faire découvrir les lieux à la personne elle-même et à son entourage.
    – de définir les activités à proposer.
    – de formuler le projet d’accueil individualisé.
  •  Une période d’adaptation au cours de laquelle nous proposons des temps d’accueil progressivement croissants pour laisser le temps à la personne accueillie de :
    – prendre possession des espaces.
    – s’habituer au rythme.
    – se familiariser avec les gestes et postures et éventuellement au vocabulaire spécifique.
    – maîtriser son emploi du temps.
    – trouver ses repères physiques et temporels.
  •  La mise en place de l’accueil dans le temps

Accompagner sans assister. Cet accueil au lieu de vie offre un accompagnement du quotidien dans un cadre bienveillant et chaleureux. En parallèle des activités en lien avec l’exploitation agricole sont proposées. Le projet mis en place, spécifique à chaque personne, a pour objectif de proposer un parcours permettant au résidant d’atteindre le maximum d’autonomie dont il est capable.